PubGazetteHaiti202005

Trois ans après l'assassinat de Jovenel Moïse, la Résistance Démocratique réclame justice 

Claude Joseph et Renald Luberice

Le 7 juillet 2024 marque le troisième anniversaire de l'assassinat du président Jovenel Moïse. La Plateforme Résistance Démocratique (RED) a publié un communiqué appelant à la justice pour ce meurtre qui a ébranlé la nation. Le groupe insiste sur la nécessité d’une enquête approfondie et d’une réforme judiciaire pour honorer la mémoire du président défunt.

Dans ce communiqué, RED souligne les nombreuses promesses non réalisées de l'administration Moïse, notamment l'amélioration des infrastructures nationales, le développement agricole et la réforme éducative en raison de son assassinat. RED rappelle que Jovenel Moïse avait un rêve pour Haïti: l'instauration d'un État de droit, l'égalité devant la loi et l'accès aux opportunités pour tous les citoyens. Cependant, trois ans après sa mort, ce rêve reste largement inachevé.

Le document met en lumière l'état actuel de la nation, marqué par la corruption et la violence, et appelle les autorités à prendre des mesures concrètes pour corriger ces dysfonctionnements. Les signataires, Renald Luberice et Claude Joseph, exhortent les citoyens haïtiens à rester mobilisés et à ne pas perdre espoir dans la quête de justice. Ils appellent à une union nationale pour surmonter les défis et réaliser les aspirations démocratiques et économiques de Moïse.

 

RED demande également à tous les secteurs progressistes du pays de continuer à se battre pour la justice et le progrès. Femmes, jeunes, étudiants, ouvriers et commerçants sont invités à s'unir sous la bannière de la justice pour combattre l'impunité et réclamer des réformes significatives.

Dans son ordonnance rendue publique, le juge Walter Wesser Voltaire a inculpé un ensemble de personnalités dont son épouse Martine Moïse et des proches collaborateurs du président Jovenel, notamment les deux signataires de la note. Ces derniers voient une ordonnance taillée sur mesure en vue de transformer les victimes en boureaux. Ils sont allées jusqu'à parler de persécutions politiques.

 

Par Gazette Haiti News

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jul 08, 2024
La Citibank mettra fin à ses opérations en Haïti en raison d’une demande faible de la part des clients institutionnels et d’une baisse de l’activité bancaire internationale, mettant ain

Sport